close
Domaine Lombard veut donner du sens à Brézème
Le domaine Lombard, AOC côtes-du-rhône brézème
Auvergne-Rhône-Alpes - France - Régions - Vins

Domaine Lombard veut donner du sens à Brézème

Brézème est une petite appellation de la rive gauche du Rhône septentrional. Ou plutôt brézème est entre deux mondes, l’un méridional et l’autre septentrional. Alors les vins y portent la mention Brézème lorsqu’ils sont en appellation côtes-du-rhône contrôlée.

Cette vieille et modeste appellation par sa superficie, s’étend sur un terroir calcaire. Huit domaines sont compositeurs de brézème dont Lombard, celui mené par Julien Montagnon. Et le domaine Lombard est parmi les plus intéressants du vignoble drômois de brézème. Depuis la reprise du domaine avec deux associés, Julien Montagnon a reconverti le domaine en Agriculture Biologique. Et puis notre homme est attentif aux préceptes de la biodynamie.

Ne vous fiez pas à son jeune âge, Julien Montagnon est expérimenté. Après avoir vinifié à Châteauneuf-du-Pape, il a créé le domaine Camp Del Roc dans le Roussillon. Ce trentenaire s’est installée à Livron-sur-Drôme (26) en 2012. Et l’œnologue spécialisé en recherche fondamentale qu’il a été à Inter-Rhône se profile dans sa réflexion. Car Julien Montagnon est de ces vinificateurs dans un perpétuel questionnement.

Tout d’abord Julien Montagnon explique : « Nous travaillons avec les cycles lunaires, cela a une importance de la vigne à l’embouteillage. La biodynamie est une voie dans laquelle on s’inscrit tandis que le bio est un état que l’on certifie », précise-t-il. C’est pourquoi, le domaine cultive cette image de vins élaborés dans le respect de la terre.

Puis Julien Montagnon invite à remonter le temps. « Sur la trentaine d’hectares de l’appellation, nous en avons douze. Des vignes ont été plantées en terrasses sur ce terroir au XIXe siècle… Alors nous avons initié des plantiers et reconstruits les murs dans ces zones », ajoute ce passionné, image satellite à l’appui. Car ce trentenaire ne manque pas d’idées. Notre homme a commencé à réhabiliter les terrasses de brézème. Il fait même des choix cruciaux. Notamment celui de planter des syrahs issues des appellations cornas, crozes-hermitage et côte-rôtie, issues de sélection massale.

Alors si le domaine produit 80% de rouges, ce vigneron-oenologue veut développer les blancs à hauteur de 30% ces prochaines années. Car brézème est la seule appellation septentrionale à pouvoir assembler viognier, marsanne et roussanne, les trois cépages blancs emblématiques du Rhône septentrional.

Actuellement, 3500 cols et cent magnums de brézème blanc sont produits. Ils sont servis sur les tables d’étoilés dont Anne-Sophie Pic à Valence. Et sa cuvée La Renomée se vend jusqu’aux Etats-Unis. Julien Montagnon élabore trois cuvées de rouge : Grand chêne (13000 cols), Eugène de Monicault (6500 cols) et une sélection parcellaire, La Tour du Diable (600 cols – 100 magnums).

Le domaine Lombard produit des vins pour les amoureux de la terre. Avant tout ce vigneron veut bâtir un vignoble qui lui survivra. Et c’est tout le sens de la transmission exprimée dans un verre de vin. À noter, Julien Montagnon développe aussi un micro-négoce dans la continuité des vins du domaine. Avec toujours cette politique de petites quantités.

À propos des dégustations :

  • Domaine Lombard AOC CDR – Brézème blanc, cuvée domaine 2016, 80% de roussanne, 15% de marsanne et 5% de viognier est un blanc sur la finesse. Il ne produit que 3500 cols. Ce vin blanc élégant est servi à la table d’Anne-Sophie Pic.
  • La Renomée, Drôme IGP, une syrah co-fermentée avec 5% de viognier (13000 cols), destiné à l’export. Un vin facile et frais qui a son style. 
  • Eugène de Monicault rouge, AOC CDR – Brézème rouge, 2013. Ce sont les syrahs les plus anciennes du domaine. Finesse, rondeur et une jolie structure tannique. 
  • Dans la continuité du domaine, pour la partie négoce : AOC crozes-hermitage rouge 2013 et son très joli nez floral. Bouche élégante et tannins fins. 
  • Enfin, deux cuvées Hermitage, l’un rouge et l’autre blanc, dans la lignée des vins du domaine. L’Hermitage blanc 2013 est délicat et très beau. Et cela toujours dans petites quantités produites. Alors, les vins sont plutôt élaborés dans un esprit bourguignon. Environ 5 à 600 cols sont produits dans chaque cuvée, dont 100 magnums dans chaque couleur.

Christelle Zamora – sur la photo : Julien Montagnon au vignoble ©BonBecBohème – Une autre version de cet article est à paraître dans un magazine du Dauphiné Libéré, mars-août 2017.


COMMENTS ARE OFF THIS POST

INSTAGRAM FEED

Follow on Instagram