close
L’âge d’or des vins de Fitou
AOC Fitou
Languedoc Occitanie - Terre et mer - Vins

L’âge d’or des vins de Fitou

À 70 ans, les vins de Fitou n’ont jamais été aussi jeunes. Loin du cliché vieux beau, l’appellation lance douze cuvées ambassadrices. 

Voilà une aubaine pour l’amateur curieux de redécouvrir cette appellation typée sud. Avec ses vingt-deux terroirs, sa quarantaine de vignerons indépendants, ses caves coopératives, l’appellation Fitou affiche sa diversité. Parmi les vins rouges languedociens, l’appellation compte pour être la plus ancienne.

Ajoutez à cela un côté terre bordé par les Corbières et un autre plus maritime. Cette dualité de terroirs offre des profils de vins différents. Légers et salins côté mer. Dans l’arrière pays, se profilent des vins rouges avec du corps. Autrefois très charpenté, le profil de ces vins issus de sols de schistes s’est beaucoup affiné. 

Par le passé, l’export représentait 80% de l’appellation. Fini le temps où les vins de Fitou se vendaient tout de go en grande distribution à bas prix. Philippe Cros, responsable promotion au CIVL, relève : 

À 70 ans, avec seulement 72 000 hl produits cette année, la production a été  maîtrisée. Fitou reste la troisième AOC du Languedoc. Dans toutes les promotions de la grande distribution, l’AOC Fitou est placée. Et son positionnement prix est valorisé à hauteur de 4,50€.

Cette évolution est la résultante de l’amélioration qualitative du vignoble. Celle-ci a débuté pour Fitou dans les années 70. Depuis lors, la syrah et le mourvèdre sont venus compléter l’encépagement de carignan et de grenache. Voilà un vignoble qui se ressent dans les vins. Et qui porte enfin les fruits de la réussite.

Fitou fait sensation. L’appellation entend poursuivre sa hiérarchisation. Elle vise l’appellation communale pour 2018. Un objectif désormais atteignable. Fitou sait aujourd’hui cultiver le temps avec noblesse. Et ce n’est pas seulement une question d’étiquette !

Christelle Zamora, Photo ©BonBecBohème


COMMENTS ARE OFF THIS POST