close
L’ambition à 3 ans des vins du Languedoc

L’ambition à 3 ans des vins du Languedoc

La viticulture régionale a le vent en poupe. Et d’ici trois ans, l’interprofession du Languedoc et du Roussillon (CIVL) entend consolider cette notoriété. Cela en développant son offre premium et de nouveaux volumes à l’export sous la dénomination Terre de Midi, la nouvelle IGP d’assemblage régionale.

Faut-il le rappeler ? Avec 22 000 exploitations viticoles, la viticulture est le 1er secteur économique du Languedoc-Roussillon. Et les chiffres parlent d’eux-même, ce secteur vient d’enregistrer cinq années de croissance :

  •  1,4 millions d’hectolitres ont été commercialisés
  • soit un chiffre d’affaires de 450 M€ pour les AOC Languedoc, en progression de +58% sur 5 ans
  • 1,7M€ commercialisés pour les IGP Sud de France
  • soit un chiffre d’affaires de 335 M€, soit une croissance de +25% sur 3 ans

Un Languedoc plus présent au restaurant

En Ile-de-France, 9 cavistes sur 10 référencent aujourd’hui des AOC du Languedoc. Désormais, une majorité des restaurants français en proposent sur leur carte contre à peine un quart il y a 8 ans. Des résultats confortés par l’enquête consommation de France Agrimer. Car en 2015, pour la première fois depuis 10 ans, la part des non consommateurs de vin a reculé au profit des consommateurs occasionnels. Et cette tendance illustre l’engouement croissant des trentenaires pour les bars à vin.

Plus de vente en grande distribution

  • Depuis 2 ans, l’AOC Languedoc progresse aussi bien en volume qu’en valeur
  • L’AOC Languedoc dépasse désormais le seuil des 4 euros
  • L’AOC Languedoc est la mieux valorisée, hors Bourgogne
  • Les rosés du Languedoc sont en croissance de 17% en volume et de 22% en valeur

Des vins plus dynamiques à l’export

  •  Le Languedoc, c’est 527 117 hl de vins exporté soit un quart des vins français
  • Le Languedoc-Roussillon possède 9% des surfaces en Agriculture Biologique au monde
  • La région commercialise  477 millions de cols, 813 M€ de chiffre d’affaires (IGP et AOC confondus)
  •  7% de croissance annuelle à l’export
  • 5% du vin produit sur l’échiquier mondial

À l’export sur tous les segments

  • Le Languedoc est premier producteur mondial d’Indications Géographiques Protégées (IGP)
  • La production d’appellations (AOC/AOP) est supérieure au Beaujolais et à la Bourgogne réunis
  • Avec 245 965 ha plantés, le vignoble languedocien compte 70 000 ha d’AOC et 136 000 ha d’IGP
  • Le bassin Languedoc-Roussillon a enregistré en 2014 une récolte de + de 16 millions d’hl, dont des IGP à 67%
  • La classification est répartie en Pays d’Oc (1er exportateur français en volume) pour les vins de cépages, des IGP de territoires et de départements.

La viticulture régionale ambitionne de devenir un relais de croissance sur le segment des rosés et des rouges d’assemblage à identité géographique. La toute nouvelle dénomination Terre du Midi réunissant les IGP de départements de l’Aude, de l’Hérault et du Gard a vocation à devenir une IGP d’assemblage socle. Avec Terre du Midi, le négoce entend mieux répondre aux marchés export et c’est une nouvelle opportunité de valorisation car la défense des marques communes et la qualité premium des vins sont deux axes forts des trois prochaines années.

Cet article est extrait d’un dossier économique paru dans Airlife magazine, N°1, Juin 2016, Aéroport Montpellier Méditerranée. Crédit photo : CIVL.

 


Bon Bec Bohème tient son nom d'un double sens, un bon bec est un fin gourmet, sucré ou salé, et dans un sens plus ancien et populaire, c'est aussi une femme bavarde.

COMMENTS ARE OFF THIS POST