close
Pink, un festival de Cannes des rosés !
Le Pink, Festival de cannes des rosés
En France - Festival - Vins

Pink, un festival de Cannes des rosés !

Dans le style on surfe sur la vague des rosés, le Pink festival a trouvé son écrin ! Car il se déroule dans la ville du plus renommé des festivals de cinéma. C’est dire la part de rêve qu’il se taille. Loin du bruit de la ville lumière, Pink a choisi de regarder la mer et ses vagues à paillettes depuis La Croisette à Cannes.

C’est donc pour deux morning cannois que la profession des rosés va se déplacer les 16 et 17 février prochains. Et cela pour la toute première édition du Pink festival des vins de la couleur. On aime. C’est glamour pour une Shéhérazade du verre ballon. Alors d’abord, le top du chic est dans le programme. Pourquoi ? Parce qu’un festival, c’est toujours plus sympa q’un immense salon. 

Car ce qui plait par dessus tout à une Shéhérazade du vin, c’est aussi le coup de fourchette. De fait, il a été imaginé pour l’occasion, un concours d’accords mets et rosés, avec des chefs cannois. Original. Et « papillement » réjouissant. Ce sont les Pink Awards 2017 ! Un moment de compétition…

Mais ne croyez pas pour autant qu’il suffit de jouer les sirènes à paillettes sur le boulevard de La Croisette. Car ledit salon est dédié aux professionnels et aux acteurs du marché du rosé. 

On résume : tendance, il bouscule les codes. De quoi ? Des salons traditionnellement dédiés aux professionnels du vin. Tout cela parce qu’avoir le vent en poupe, ça se mérite. Et bien souvent, les rosés traversent une frontière avant d’être consommés. Et même, quand la consommation du vin baisse, celle du rosé augmente. Un heureux contre-courant ! Mais mieux vaut être polyglotte. Sinon, le plan B, c’est d’apprendre le langage des signes en accéléré.

Mise en page 1Et de ce côté là, il semblerait que l’interprofession des vins du Languedoc – CIVL – ait compris cette urgence. Aussi dispense t-elle désormais des cours en LSF. Chouchouté, bien coloré, le rosé est donc exporté. On connait le succès des rosés de Provence que le marché languedocien regarde à l’envi. Car un rosé peut en cacher un autre : plus clair, pâle, vineux ou pétillant de joie. Et même d’ici au d’ailleurs, entendez en Europe ou non. Un rosé néanmoins se classe dans la catégorie Art de Vivre, au Sud, image devenue récurrente de la Provence. Et pour cette image, le budget 2015 de l’interprofession des vins de Provence – CIVP –  atteint les 630 000 euros.

Rosé crazy or not crazy ? 

Avec un verre de rosé à la main, vous vous sentirez moins seules mesdames. C’est prouvé ça ? Peut-être pas encore… N’anticipons rien, c’est la première édition. En conclusion, on peut dire que le rosé représente 10% de la consommation mondiale de vins. On se prépare alors pour ce succès planétaire, qui ferait sensation à l’image de la Pink Panther… Mais attention, on me souffle que cela ne fait pas partie du programme… Ce serait vraiment trop Crazy !

Alors avec un rosé, en principe, on opte pour une consommation décomplexée. Style, vous êtCATTIER_ROSE_AMBes une Bridget Jones à la conquête du rosé. À moins que vous ne soyez un Jony Deep déjà addict au Pink ! Quoiqu’il en soit le rosé, c’est une offre plutôt glamour (photo ci-contre). 

Autre actualité, Chantal Thomass a créé un super flacon pour un rosé du Château le Bouis, à Gruissan dans l’Aude ! Il s’agit d’une rose confidence ! En principe, ce domaine a déjà réservé sa place au Pink mais pour 2018. Patience. Pour finir, on dirait que le rosé a fait rajeunir Chantal Thomass, non ? En plus d’être glamour, le rosé aurait des super pouvoirs…

Dont celui de représenter assez bien la fête des amoureux, ainsi pour la Saint Valentin, l’offre pétille de rosés comme le montre cet élégant coffret de Champagne Gosset  (photo ci-dessous). 

GOSSET_Coffret Saint Valentin Grand Rosé bouteille + flutes +Mais revenons au Pink, à Cannes. Tous les styles de rosés sont dans la nature. Non, dans le programme. Alors, il y aura des bulles, des tranquilles, des doux, des secs, du bio ou de la garde. Au diable celles qui n’en pincent que pour les bulles. Trop restrictif. Alors là une Shéhérazade du vin adore avoir le choix. Enfin, à condition de ne douter de rien. Côté rendez-vous, ça sera plutôt dans une ambiance speed dating. Entendez des rendez-vous de 30 minutes.

De plus, pour les accros du verre ballon, on opte pour la Masterclass. Attention, il ne s’agit pas de trouver un peu d’ombre pour la sieste. France, Portugal, Italie, on déguste avec des spécialistes. Pour les plus crazy du Pink, dégustation de la saison 1 : tous les rosés sont en free tasting.

On me souffle qu’il n’y aura tout de même pas de plumes. Ce serait trop crazy. Mais une pluie d’étoiles peut-être… Qui a eu cette idée folle ? Laurent Fiore, un pro de l’événementiel impliqué dans le tourisme de luxe. Et pour le vin, l’oenologue Jean-Marc Ducasse dont la réputation n’est plus à faire…

Christelle Zamora

 

 

 


COMMENTS ARE OFF THIS POST

INSTAGRAM FEED

Follow on Instagram