close
Domaine Belles Pierres a cinq vins à l’Élysée

Domaine Belles Pierres a cinq vins à l’Élysée

La sommelière de l’Elysée Virginie Routis a déclaré sa flamme à plusieurs vins du Languedoc, dont ceux du domaine Belles Pierres à Murviel-lès-Montpellier, dans l’Hérault. Pour la troisième fois en huit ans, le domaine est référencé dans les caves de la République.

Damien Coste a le sourire, cent soixante bouteilles du domaine ont été commandées par l’Elysée. Et parmi les vins sélectionnés : Mosaïque (2013 et 2015) un vin de pays d’Oc et Les Clauzes de Jo (2014) en appellation Languedoc Saint-Georges-d’Orques, dans les deux couleurs. Le Chant des âmes (2013) fait aussi son entrée dans la sélection cette année. Jusqu’ici seules les cuvées Les Clauzes de Jo avaient été choisies à deux reprises, en 2009 et 2013. Damien Coste s’en émeut.

Car il se souvient de son installation aux côtés de son père Joseph Coste. Ce dernier était alors coopérateur. En 1989, cela signifiait une exploitation sans bâti. Et, à Murviel-les-Montpellier, encore aujourd’hui, il n’y a que sept vignerons indépendants. Au départ, son père a planté du sauvignon, un cépage si précoce en maturité qu’il a dû le vinifier lui-même.

En 1993, il n’a pour ainsi dire pas de capital de départ. Mais cet enfant du pays prend des vignes en fermage. Il cultive cinq puis dix hectares. Il replante même des cépages blancs. De la roussanne, du vermentino, du viognier, du grenache blanc puis de la syrah, notamment.

Des cépages de la Vallée du Rhône, expressifs, sur un terroir connu depuis le XVIIIe siècle pour ses vins de qualité. Le domaine compte désormais quinze hectares, huit jolies cuvées et certaines années des vendanges tardives, au cœur de l’appellation Languedoc.

Saint-Georges-d’Orques : des vins Jefferson !

Pour expliquer son coup de cœur sur la cuvée haut de gamme Le Chant des âmes, Virginie Routis a parlé de grands vins de terroir. Au cœur de l’appellation Languedoc, Saint-Georges-d’Orques est un terroir entouré de douces collines à dix kilomètres de Montpellier. Sa cave coopérative est très dynamique. Seulement une dizaine de domaines indépendants habitent ce territoire.

Tout récemment, la cuvée Jefferson de la cave coopérative de Saint-Georges-d’Orques a été primée au salon de vins et spiritueux de Chengdu, en Chine. Déjà au Moyen Âge, les vins du cru ont été exportés dans toute l’Europe. Thomas Jefferson ambassadeur puis président des Etats-Unis aurait rapporté des bouteilles de son séjour français, favorisant ainsi le commerce des vins de ce village viticole dès 1807.

Deux fois vins

Le Chant des Âmes, AOC Languedoc Saint-Georges-d’Orques blanc, 2014. Un vin frais sous influence maritime, issu d’un terroir calcaire à flanc de collines. Viognier, roussanne et vermentino, forment un heureux trio vinifié en fûts d’au moins deux vins, à la bourguignonne. Jolis arômes d’anis étoilé, gingembre et coing. Corps beau, rondeur et bouche élancée. Prix public : 15,5€.

Les Clauzes de Jo, AOC Languedoc Saint-Georges-d’Orques blanc, 2014. Le cœur de gamme des vins de Belles Pierres. Les clauzes sont des murs en pierre construits autour des vignes. Finesse, arômes de fruit exotique, beurré et toasté. Un blanc de table à marier avec mets asiatiques, curry, poissons, de l’agneau. Prix public : 9,5€.

Texte : Christelle Zamora – Crédit photo : Cathy Chapelier

À noter, un autre domaine languedocien a ses vins dans les caves de l’Elysée : À Saint-Bauzille-de-la-Sylve, le domaine Calage-Resseguier a reçu une très belle commande. Le domaine héraultais a déjà été référencé à l’Elysée en 2011 avec son blanc Rosmarinus. Puis avec le Fégauremax 2009 depuis 3 ans dans la cave de la résidence de la présidence de la République. Début avril, le Chardonnay baptisé Sérendipity est également parti à l’Elysée.


COMMENTS ARE OFF THIS POST