Monthly Publishing Art Magazine
close
La sneaker écolo en cuir de raisin gagne du terrain
Mode - Style - Tendances

La sneaker écolo en cuir de raisin gagne du terrain

Si le vin prend de l’âge, le raisin change de peau. Le voilà transformé en sneakers, et membre de la slow-fashion. La réutilisation des résidus de la vinification fait d’heureux marcheurs. Allons dans les pas de cette mode Vegane du cuir végétal. Nom de code du dernier modèle ? La Millésime de la marque Zèta.

Voilà qui devrait mettre d’accords les disciples du Vegan et du Vin. Jusqu’ici ce n’était pas un duo gagnant-gagnant. Chaque année, ce sont 800 000 tonnes de marc de raisin qui sont récoltés lors des vendanges du vignoble français. Si des distilleries élaborent des marcs de Provence, de Bourgogne et d’ailleurs, les sous-produits viticoles sont encore peu valorisés même si désormais les bus roulent aussi au marc de raisin. Laure Babin et Thierry Daulhiac, une étudiante et un vigneron, ont donc décidé d’associer leur expertise au bénéfice d’une démarche d’économie circulaire.

L’histoire de la basket Zèta

Tout a commencé avec la jeune entreprise bordelaise Zèta, accompagnée par Unitec. Laure Babin, jeune entrepreneuse encore étudiante, décide de se lancer dans la création des baskets zéro-déchets entièrement recyclées. En octobre 2020, Thierry Daulhiac découvre sa campagne de crowdfunding Zèta lancée sur Ulule – la plateforme pionnière. Le vigneron propriétaire du domaine Le Payral en Périgord Pourpre prend alors contact avec la créatrice de la marque.

Sur son domaine, Thierry Daulhiac travaille 30 hectares en biodynamie. Et ce qu’il ignore encore, c’est que Laure Babin a à coeur de mettre en lumière le savoir-faire viticole néo-aquitain. Aussi après plusieurs semaines de fructueux échanges, un prototype de la basket vegane voit enfin le jour. Et depuis ce jour Thierry Daulhiac s’est mis en tête à chaque vendanges, de conserver le marc de raisin autrement dit les peaux, les pépins et d’autres résidus afin de les déshydrater dans des fours.

Ces résidus servent à réaliser l’extérieur des chaussures, mais aussi les semelles. Réduits en fine poudre, ils sont intégrés dans les semelles extérieures en caoutchouc recyclé ainsi que dans les semelles de propreté en liège recyclé. Au final, 1kg de déchets viticoles sont revalorisés dans une paire de sneakers Zèta. Puis, l’ensemble des éléments est assemblé à la main dans un atelier familial portugais.

La basket éco-responsable est née en 2004

Depuis quelques années, les chaussures en cuirs de fibres de fruits fleurissent en effet sur le marché. Les produits les plus hype du moment bénéficient de ces innovations. Les premières baskets éco-responsables ont été créées dès 2004 par François-Ghislain Morillion et Sébastien Kopp – respectivement diplômés d’HEC et de l’Université Paris-Dauphine. Les deux hommes ont créé l’anti-Nike de la basket, baptisant leurs chaussures Véja.

Un modèle ? Le succès de la marque Véja et sa basket 100% écolo créée en 2004 décrypté.

Nombre de créatrices confectionnent aujourd’hui des pièces éco-responsables dont la marque renommée Stella MacCartney connue pour son co-branding avec la marque Adidas. La créatrice réalise donc des chaussures, vêtements et accessoires en cuirs végétaux.

La seule basket en cuir de raisin ?

Mais la marque Zéta fondée par Laure Babin – une jeune diplômée d’école de commerce de 23 ans – n’est pas la seule à être produite dans ce matériau en cuir de raisin. Bien sûr cette marque de baskets zéro déchets prône une chaussure éthique tout comme la marque Véja. Si la basket est la chaussure la plus vendue au monde, ce qui a surtout retenue l’attention de Laure Badin, ce sont les matériaux très polluants de ces chaussures de sport. Elle voulait fabriquer des baskets à partir de matériaux en fin de vie. Et il faut bien en conclure que son pari est plutôt réussi.

Et maintenant, la basket 100% raisin issu de culture biodynamique.

Mais la première ligne de chaussure pour femme en cuir de raisin a pourtant été conçue par une autre entreprise bordelaise. C’est la marque Minuit sur Terre qui a lancé la première les baskets en cuir de raisin en 2017. Minuit sur Terre confectionne aussi des sacs à main dans ce cuir végétal et ses sneakers en cuir de raisin restent un best-seller. Ce matériau est encore utilisé par les marques Le Coq Sportif ou Pangaia.

Retenons donc que le 100% raisin des sneakers en cuir végétal revient à la marque Zéta. De plus, la marque utilise aussi des bouchons en liège recyclés. Un autre produit-déchet dérivé du vin. Souvenez-vous enfin que le marc de raisin de la marque Zéta est local puisqu’il vient du Bergeracois. Mais enfin qui a inventé le cuir de raisin ? Ses origines pourraient être recherchées vers une société italienne perdue au milieu des vignes : la Vegea Company qui en fait déjà la promotion en 2017 laquelle a même remporté un prix (concours 2017 du Global change award, organisé par la Fondation H & M) pour cette innovation. Et pour conclure, il se fait aussi d’autres accessoires en cuir de raisin. Et notamment des sacs à main.

Le saviez-vous ?

Pour ce qui est de la mode des sneakers, ce sont les sportifs qui ont été les premiers à promouvoir les marques voire à concevoir des sneakers à leur nom. Par exemple Michael Jordan avec ses Air Jordan One, qui se sont vendues à plus de 100 000 millions d’exemplaires. Mais il n’y a pas que les sportifs qui ont lancé cette mode. Il y a aussi le monde de la musique et notamment du hip-hop.

Alors il était temps que ces sneakers deviennent plus éthiques. Quant au cuir de raisin constitué du marc de raisin. Il est fait de peau, des pépins et des rafles du raisin. On va les mixer et les broyer avant d’en faire une pâte qui va devenir du cuir végétal. On fait aussi des chaussures avec d’autres végétaux comme des fibres d’ananas et même des céréales.

Où trouver des sneakers veganes made in vignoble ?

Voici le site de la marque Zéta où vous trouverez ces sneakers entièrement recyclés en cuir de raisin. A partir de 129€, comptez 149€ la paire de Millèsime (photo d’ouverture).

La marque Minuit sur Terre produit elle aussi des baskets en cuir de raisin et des résidus de céréales. A partir de 125€.

Dans la collection Végétale Locale Naturelle de la marque Le Coq Sportif. A partir de 115€.

Christelle Zamora


Christelle Zamora est une journaliste indépendante spécialisée dans le vin, la gastronomie et le tourisme. Elle a une formation de juriste en droit de la vigne et du vin, a suivi les cours du Wine and Spirit Education Trust (WSET), level 2 et 3. Impliquée dans la presse écrite de 1999 à ce jour, elle a co-écrit le Hors Série "1907-2007, un siècle rouge ardent" sur l'histoire du Midi rouge, période de fronde des vignerons languedociens et l'avancée de la mondialisation à compter des années 2000, pour Midi Libre. Pour ce titre, elle a intégré la rédaction des magazines pour 3 ans puis a été l'auteur d'un guide culturel. Parmi les artistes de la Bible de l'art singulier, éditions Livre d'Art en 2010. Elle a écrit plusieurs ouvrages dont "Limoux, vignoble d'histoire et de légendes" aux éditions Privat (nov. 2018), "Le vin en 365 jours" aux éditions PlayBac (oct. 2019), Le vin et la dégustation intuitive aux éditions Féret (nov. 2019).

COMMENTS ARE OFF THIS POST