close
Tavel, des rosés gourmands !
À Table - Choses bues - Vinotrip - Vins

Tavel, des rosés gourmands !

Depuis quelques années, Couleur Tavel, le festival de gastronomie du cru invite à des dégustations décontractées de rosés très prisés que sont ceux de Tavel. L’appellation située au nord-est d’Avignon et au sud-ouest de Châteauneuf-du-pape représente dix p.cent de l’offre de rosé française.

Il s’en produit environ 35 000 hl. Cela sur 900 hectares de vignoble. Et, ces rosés-là sont parmi les plus gourmands du marché. La raison ? Ils bénéficient de près de trois mille heures de soleil et d’un mistral bienfaiteur. D’abord l’encépagement de  l’appellation Tavel peut surprendre. Il se compose de syrah, de mourvèdre et de cinsault mais aussi de clairette, de grenache, de bourboulenc, de carignan, de picpoul. Et du très rarissime calitor !

Passé le cap de l’énumération, quelques préjugés tombent. Le Tavel est donc un joli rosé à la couleur soutenue. Il est de surcroît un rosé d’assemblage. Mais une autre partie de la richesse du Tavel repose encore dans ses sols. Une promenade à vélo au sein de l’appellation permet de faire le constat de trois terroirs, voire quatre pour les plus observateurs.

appellation tavel

Vignoble de l’appellation Tavel, sur galets roulés bruns

Vers l’Ouest, des terroirs de calcaires anciens, tandis qu’à l’Est des terroirs de sables. Par ailleurs des terrasses de galets de couleur beige forme un tapis sur des sables très fins. Ces terrasses de galets roulés sont voisines de l’appellation Lirac. Le terroir, très ensoleillé est chaud puis bien perméable, ce qui est un gage de qualité pour la maturité des baies. Sur la combe de Malataverne, le sol prend un aspect blanc car il est très calcaire. Ce sont les terres blanches.

 

Une fois découvertes ces terres de sable, de calcaire ou ses terrasses à galets bruns, une dégustation s’impose. D’abord l’appellation Tavel, ce sont des rosés d’une couleur soutenue. La méthode employée est la macération. Celle-ci dure généralement de 12 à 24 heures. On parle plus généralement de rosés  de saignée.

Pas besoin de monter sur les podiums de la mode avec des couleurs trop pâlichonnes. Le Tavel s’inscrit dans l’air du temps, avec des rosés de soif tout autant que de garde. Sur les arômes, on a remarqué les fruits rouges, la fraise, la cerise mais aussi les épices. Cela donne un indice sur les plats à partager avec ces vins d’appellation. A savoir, il se marie à merveille avec des tomates farcies, des plats épicés, la cuisine asiatique ou méditerranéenne.

On aime le Tavel du Prieuré de Montezragues, il cultive une jolie amertume et un équilibre qui lui donne beaucoup d’élégance. Il  est tout aussi floral que frais et sur le fruit avec des notes de cerise et d’agrumes. Sa couleur est rouge orangée. Et il est issu de viticulture biologique.

Un penchant aussi pour le rosé du Château d’Aqueria à la robe saumonée. Né de l’étoffe du 7 cépages, sa texture est cristalline, tout en finesse. Le rosé de Tavel du domaine Maby, cuvée Prima Donna est quant à lui large en bouche. Sur la rondeur, né d’un duo de grenache et de cinsault, il s’impose sur les tables de gourmets. Parmi les plus beaux Tavel, ceux du Château Trinquevedel sont à connaître sans faute. Très gourmands, ils témoignent de ce caractère de vin de gastronomie. Et puis le domaine est parmi les plus historiques.

Couleur Tavel

Le festival Couleur Tavel dans les jardins du village

Et puis, il y a un petit phénomène, le rosé de L’Anglore, majoritairement fait de carignan. On aime sa couleur rouge grenat. Il faut oser porter des robes vives en été ! Le vigneron travaille en bio et élabore des vins naturels. Ce rosé possède une bouche ample et fraîche, avec un léger boisé, qui lui donne une saveur grillée. C’est le moins représentatif des rosés de Tavel mais son style différent lui procure un certain succès.

Pour passer un bon moment dans les jardins d’ouvriers de Tavel, choisir de se rendre à Couleur Tavel, son festival de gastronomie, est une excellente idée. De surcroit, on y retrouve des chefs étoilés amateurs de rosés tels Jérôme Nutile, Serge Chenet ou Vincent Croizard. De quoi découvrir de jolis accords mets et vins. Et faire des rencontres sympathiques.

 On ne peut que recommander ce festival estival autour du rosé. Il offre de magnifiques jardins à visiter un verre à la main. En toute modération. Une fête à porter sur le calendrier des vacances.

Texte Christelle Zamora et photos, (c)BonBecBohème


Bon Bec Bohème est site d'information qui invite à découvrir les vins de France et d'ailleurs, la gastronomie et les produits du terroir avec l'exigence et le respect qu'il se doit.

COMMENTS ARE OFF THIS POST