close
Pierre Arditi sommelier éphémère chez Taillevent
Pierre Arditi Vin Sommellerie Taillevent
Le verre et la bouchée - Vins

Pierre Arditi sommelier éphémère chez Taillevent

Très hardi, Pierre Arditi joue les sommeliers éphémères. Parmi les trois mille références du fameux restaurant Le Taillevent à Paris, l’acteur a tiré cinq épingles d’un éventail de quilles. De quoi ravir les papilles des plus oenophiles comme des amateurs curieux.

L’établissement parisien propose en effet cinq vins du choix de l’acteur dans un menu à découvrir du 16 octobre à la fin de l’année 2017. De quoi célébrer le vin et le dire au monde, ou du moins au tout Paris ! Alors quels sont les vins fétiches de Pierre Arditi à cette incontournable table ? En ces temps automnal, l’acteur évoque cinq anecdotes autour de cinq crus :

  • Champagne, Clos des Goisses 2005, Philipponnat

Ce n’est pas la bulle qui m’intéresse dans le champagne. Pour moi, un excellent flacon doit avoir un caractère vineux. Celui-ci, que j’ai dégusté pour la première fois avec Jacques Dupont au Domaine Les Crayères correspond parfaitement à mon idéal.

  • Blanc Fumé de Pouilly, Silex 2010 D. Dagueneau

Ce vin c’est du Blaise Pascal. Un vin janséniste. Il a une tension magnifique. Je dois sa découverte comme celle des côtes de nuits au très bon sommelier de la Maison Blanche avenue Montaigne.

  • Saumur Champigny 2005, Clos Rougeard

C’est au restaurant Le Contre-Quai à Belle-Île que je me suis fait surprendre par ce vin. Il y avait au menu un Agneau confit. À la question : qu’est-ce que l’on boit avec ça ? La réponse fut sans appel : un Saumur Champigny ! J’ai trouvé la réponse vraiment délirante. Je n’avais jamais goûté un vin de l’appellation capable de rivaliser avec la force d’un tel plat. Mais Le Clos Rougeard a un caractère qui lui est propre, définitivement en dehors des sentiers battus de ce terroir. 

  • Côte Rotie 2007, Domaine Jamet

C’est à mes débuts à Lyon que j’ai découvert certains des trésors de la Vallée du Rhône et notamment les vins de Côte-Rôtie de Marcel Guigal. Je vous parle du début des années 70. J’ai choisi le Domaine Jamet, découvert un peu plus tard avec Jean Poiret. C’est un vin ambigu. Somptueux, mais d’approche difficile. On l’aborde d’abord avec une certaine réserve que, pour ma part, j’ai immédiatement dépassée.

  • Sauternes, Crème de Tête 1983, Château Gilette

C’est un vin extrêmement beau. Extraordinaire sur un dessert. Je l’ai gouté grâce à mes amis Michel Bettane et Thierry Desseauve, à l’instar du Château Les Justices que je trouve aussi superbe. Depuis j’ai rencontré Julie Médeville et je suis particulièrement impressionné par le travail qu’elle accomplit avec son mari Xavier Gonet au Château Gilette.

Quant au menu, on vous laisse le découvrir au Taillevent !

Bon à savoir :

LE TAILLEVENT : MENU « LES CINQ DE PIERRE ARDITI »
Disponible du 10 octobre 2017 jusqu’à la fin du mois de décembre
395 € par personne – les 5 plats en accord avec les 5 vins (verres de 7 cl)
285 € hors vins
Le menu est susceptible d’évoluer en fonction de la disponibilité des produits liée à la saison.

Réservations : Le Taillevent 8, rue Lamennais – 75008 Paris Tél : +33 (0)1 44 95 15 01 

 

COMMENTS ARE OFF THIS POST

INSTAGRAM FEED

Follow on Instagram