close
Les fééries franco-chinoises de Gaillac
dragon chinois
Culture - Vins

Les fééries franco-chinoises de Gaillac

Jusqu’au 31 janvier, le Festival des lanternes de Gaillac dans le Tarn célèbre l’art chinois.

Entre coteaux gaillacois et sculptures monumentales, la Chine illumine le parc historique de Foucaud de la ville pour la troisième année consécutive. A travers de multiples tableaux, les visiteurs sont invités à découvrir les trésors des provinces chinoises. Et notamment celles classées au patrimoine mondial de l’Unesco.

Ce spectacle est une promesse de contes et d’histoires pour aborder en lumières le folklore et l’artisanat chinois. Danse, lumière et arts décoratifs sont donc au rendez-vous durant toute les fêtes. Voilà qui promet de belles perspectives d’échappées en famille.

Pas moins de 46 tableaux de lanternes monumentales ont été spécialement conçues à l’occasion de cette troisième édition. Avec une fréquentation avoisinant les 370 000 visiteurs, l’événement est le plus important de France sur la Chine. Au final, ce sont 1000 sculptures de soie s’illuminent tous les soirs dans ce parc de 4 hectares.

Parmi les oeuvres monumentales et illuminées, ne ratez pas la grande muraille de Chine, la théière de porcelaine ou le scintillant dragon. Et puis la pièce angulaire de cette édition avec le bouddha géant dans son paysage de 75 mètres. Car il s’agit d’une réplique d’une des merveilles classées du Sichuan, berceau de Zigong jumelée avec Gaillac.

Le festival des lanternes ne se limite pas à la cité de Gaillac. Il fait encore un clin d’oeil au Viaduc de Viaur et au vignoble gaillacois. N’oublions pas que Gaillac figure parmi les plus anciens vignobles de France et du Sud-Ouest. Et qu’il se déroule sur 500 km de l’Aveyron au Pays Basque. Pour finir, ce vignoble partage avec celui de Limoux dans le Languedoc la culture du cépage Mauzac ainsi qu’un conservatoire de variétés anciennes.

Il s’y produit donc des vins dans les trois couleurs et des effervescents. Alors Gaillac cultive comme Limoux une méthode ancestrale. Mais l’appellation ne produit pas de crémant bien que des effervescents y soient élaborés selon la méthode traditionnelle. Des vins doux et secs sont aussi élaborés. Et aussi une production de vendanges tardives. Autrement dit des vins doux passerillés ou botrytisés.

Jusqu’au 31 janvier 2020 au parc historique de Foucaud, de 18h à 23h, entrée 16€ et gratuit pour les moins de 11 ans. Info sur le site.


COMMENTS ARE OFF THIS POST