close
La belle histoire des Rancios secs du Roussillon

La belle histoire des Rancios secs du Roussillon

Parmi les vins dits oxydatifs, les rancios secs du Roussillon sont peu connus. Presque oubliés sans subir toutefois l’outrage du temps. Un peu comme les trésors. Alors comme souvent, pour les dénicher, il faut des passionnés. Voire même des résistants…

Un Rancio sec, c’est quoi ? C’est un vin dont les raisins ont été vendangés à surmaturité. Cette qualité si recherchée dans les Vins Doux Naturels. Enfin, c’est un vin qui termine sa fermentation alcoolique. Par conséquent, contrairement à ce que l’on croit, il ne contient pas trop de sucre.

Pas moins de onze contributeurs et neuf auteurs ont participé à la rédaction d’un ouvrage consacré aux Rancios secs du Roussillon. Une espèce de vin en cours de renaissance. Témoin d’un temps où le travail du paysan se bonifiait longtemps. Alors, si la France est le premier importateur de vins de porto, elle délaisse ses vins doux. C’est curieux. Elle absorbe pourtant près de 30% du marché des portos cette année. Et cela représente 76 millions d’euros de chiffre d’affaires. Soit environ 2 millions de caisses de 12 bouteilles de portos de 75 cl. Et elle laisserait mourir ses rancios secs ?

C’est un des questionnements suscités par cet ouvrage. Ce dernier relate en détail la longue marche de ces vins du Roussillon. Pudique, le rancio sec n’a pas demandé à être reconnu. Par contre, il a essayé de sortir de l’oubli. Il a même eu la naïveté d’y croire. Il n’est pas le seul. Et pour preuve, Slow Food l’inscrit en 2004 dans ses sentinelles. Entendez par là, un vin rare dont la tradition se perd. D’abord renié, le Rancio sec part alors à la conquête de l’Inao – l’Institut National des Appellations d’Origine – pour décrocher son IGP.

Puis la gastronomie s’en mêle et c’est de l’autre côté de la frontière que le Rancio sec retrouve un peu d’aura. Car ce vin est une tradition de l’Andalousie au Roussillon. Finalement, il est presque en exil. Alors un exilé est fréquemment un incompris. Et ce sont les frères Roca – El Celler de Can Roca à Gérona – qui les premiers vont contribuer à sa renaissance. Les frères Roca, ce sont 3 étoiles au Michelin. Et puis, un classement parmi les meilleurs restaurants du monde. De grands noms de la gastronomie donc. Et même d’excellents bons becs…

D’un coup, d’autres vignerons se sont mis à en faire. Si bien que de dix, ils passent à la trentaine. C’est l’effet boule de neige. Les Rancios secs, c’est presque une histoire de déracinés, d’estrangers. Mais cette histoire, on ne va pas la raconter. Car il faut aller à la rencontre des Rancios secs de ce si beau Roussillon. Paroles d’auteurs, de vignerons, d’artistes et bon goût culinaire se mêlent ici. Pour le bonheur d’un lecteur alléché par de si alléchants propos. Bref, un livre qui saura faire saliver.

Christelle Zamora

  • Be Ranci : le salon des Rancios secs du Roussillon à Perpignan, 2ème édition dec. 2016
  • Suivez les Rancios secs du Roussillon sur Facebook 
  • Les Rancios secs du Roussillon – Vins oxydatifs, fleurons de la viticulture catalane
    Sous la direction d’Alain Pottier – Illustrations Paul Schramm – Photographies Michel Castillo
    192 pages, 25 €

COMMENTS ARE OFF THIS POST