close
Des Livres à dévorer
Des livres de vin et de gastronomie
À Lire - Livres culinaires - Livres du vin - Vins

Des Livres à dévorer

Petit tour des maisons d'édition pour découvrir quelques pépites à offrir. 
Un livre comme un vin ou un plat est une question de génération. 
Qu'ils soient culinaires ou oenophiles, pages après pages ils se dévorent. 

Par Christelle Zamora




Livre N°1 – Vin, Amour et Volupté de Issaâd Metoui

Très bel ouvrage que ce livre d’art et de poésie autour du vin. Il s’agit au fil des pages de découvrir la poésie d’Omar Khayyâm et la calligraphie de Lassaâd Metoui. Le tout est conçu comme un voyage sensoriel. Et c’est tout un art de dépeindre l’ivresse. L’artiste y parvient avec force et détermination. Pour autant, joie, excitation, impatience, ou angoisses de la vie et de l’ivresse sont transcrites à travers un trait spontané. Aussi intuitif que raisonné, la calligraphie heureuse de cet ouvrage se fond dans le thème. On est dans l’éblouissement et l’intériorité. La préface de Leili Anvar emporte déjà le lecteur dans la tradition poétique persane. Un voyage excentrique et humain, trop humain, humaniste et sensible. Une devise ? « Bois du vin, puisque tu ignores d’où tu es venu : vis joyeux, puisque tu ignores où tu iras. » Omar Khayyâm, mathématicien et poète persan.

Pourquoi ce livre ? Parce que le vin comme la vie est un poème. Quel style ? Beau livre, empli d’expression musicale, de mots et d’un rythme coloré. Combien ? 36€. Chez qui ? Les éditions Tredaniel Le feuilleter ? Ici

Livre N°2 – Pâtisserie Naturelle de Jennifer Hart-Smith

Mais qui est Jennifer Hart-Smith ? Précisément la fondatrice de Tookies Gambetta. Une naturopathe qui cuisine en conscience, avec des farines alternatives et des recettes fleuries. C’est chic, c’est bon et c’est consciencieusement écrit. Après une formation de designer, elle évolue vers la pâtisserie et créé sa marque de biscuits. Des tokkies à base de farine alternative. Ensuite, Jennifer Hart-Smith a nourri sa démarche de cours de naturopathie. Pour finir, l’auteure prône une pâtisserie au look nature. Un indispensable pour cuisiner autrement.

Pourquoi ce livre ? Pour changer d’habitudes. Une ode à la nature. Pour qui ? Les néo-ruraux, les amoureux des plantes et les fous de naturalité. Quel style ? Un livre de recettes de pâtisserie qui sort de l’ordinaire. Combien ? 15,90€. Chez qui ? Marabout

Livre N°3 – Liber Pater de Cobeyran et Horne

Signé de Cobeyran et Horne, le premier au scénario et le second au dessin, ce livre porte en lui une légende. La madeleine de Proust version vin est ici incarnée. Imaginez un gars qui veut devenir vigneron mais qui a en tête de faire un vin à l’ancienne. Non pas avec des pratiques ancestrales quoique c’est quand même sa recherche. Mais qui ait à coeur de retrouver le goût des vins de Bordeaux lors du classement officiel de 1855. Une quête élitiste. Alors, Loïc Pasquet – amateur de vin devenu vigneron – va aller au bout de sa pensée. Un peu comme on va au bout d’un rêve. Liber Pater est une immense aventure. Elle relate la volonté d’un homme de redéfinir le modèle des crus que l’on connait à Bordeaux. Et puis la quête d’un homme face à sa terre, à la recherche du temps perdu. Cette Bd raconte comment Liber Pater est devenu une légende dans le monde entier. Mais aussi un vin rare et cher. Découvrez-le en image dans cette Bd écrite dans la lignée des Ignorants d’Etienne Davodeau.

Pourquoi ce livre ? Parce qu’il vaut bien un scénario. Pour qui ? Les amateurs de crus et de vin de légendes. Quel style ? Une Bd facile à lire et instructive couleur lie de vin. Combien ? 25,50€. Chez qui ? Glénat

Livre N°4 – Le Goût de ma Vie de Pierre Arditi

Elle est pas mal sa vie d’épicurien à Pierre Arditi. Après le dernier épisode de la série Le sang de la vigne, cet oenophile confirmé nous conte sa vie. Celle des rencontres, faites de bonnes tables, de vignerons icônes ou illustres et d’amitiés avec des chefs renommés. Il en connait un rayon Pierre Arditi sur le vin. Pas étonnant qu’il soit ambassadeur de la Cité du vin. Dans son livre, on a préféré les anecdotes sur les soirs de théâtre où le vin s’est immiscé sur scène. Il raconte Lyon, côté gourmet comme personne. Et le lecteur se perdra davantage dans les virées au vignoble que dans les exposés viti-vinicoles. On le recommande pour sourire au fil des pages et se remémorer des parcours sensoriels croisés. Un amoureux du vin qui sait en parler.

Pour qui ? Votre père, Pierre Arditi est très aimé de sa génération. Combien ? Moins de 20€, un budget raisonnable. Chez qui ? Hugo&Doc

Livre N°5 – La vie mystérieuse du vin de Bruno Quenioux

On aime cette quête d’invisible à laquelle se livre Bruno Quenioux lorsqu’il nous parle de sa passion pour le vin. Un tantinet hors cadre, un peu hors norme, son discours plait ou déplait. Il va vous emporter dans la matière. La réflexion. La déconstruction. L’évidence et l’irrationnel mais il va vous en apprendre. C’est tout l’intérêt de ce livre un peu décousu mais profond. L’auteur parle à la première personne, il dit « je ». Son récit qui évoque à la fois l’univers du vin et l’expérience intime du passionné. Il se livre, s’insurge aussi, nous avoue ses doutes et bon nombre de ses convictions. Un de ces alchimistes du vin sans qui ce monde serait peut-être plus triste.

Pour qui ? Pour ceux qui cherchent un autre chemin. Pourquoi ce livre ? Pour partager ses connaissances et découvrir un monde ancré. Combien ? 19€ Chez qui ? Le Cherche Midi

Livre N°6 – Secrets et techniques d’un cuisinier orfèvre Karen Torosyan

Karen Torosyan est le chef étoilé de Bozar Restaurant à Bruxelles. Mais il est encore le champion du monde de Pâté-Croute 2015. Les auteurs du livre sont l’écrivaine japonaise Chihiro Masui et le photographe Richard Haughton, qui a déjà illustré une quinzaine de livre de gastronomie de haute volée. C’est un beau livre comme on sait les faire chez l’éditeur Flammarion. Karen Torosyan est un rêve éveillé pour les Arméniens. Il est venu à Bruxelles à l’âge de 18 ans. Au début, il bosse dans des brasseries puis apprend le métier avec des étoilés. Depuis 2017, il a décroché la sienne d’étoile tandis qu’il a obtenu le titre d’artisan-cuisinier de l’année chez Gault&Millau en 2017.

Pourquoi cet ouvrage ? Pour livrer son savoir-faire. Comment ? Par des recettes et des démonstrations culinaires. Quel style ? De l’art. Combien ? 45€. Chez qui ? Flammarion

Livre n°7 – Jérôme Bancale – La Réserve Paris

Cette fois, on y est. Avec ses deux étoiles, le chef Jérôme Banctel s’impose parmi les grandes tables de la scène gastronomique du Tout-Paris. Après avoir succédé à Bernard Pacaud, il se dévoile dans ce magnifique ouvrage et à travers La Réserve. Dans son coffret de cuir noir, le livre revêt une parure d’or. L’édition est luxueuse. Encore une fois, le photographe Richard Haughton signe une iconographie soignée. La japonaise Chihiro Masui s’empare de la plume pour tout nous dévoiler. Pas moins de quatre-vingts recettes s’offrent au lecteur dans un précieux écrin. Un livre-objet de décoration qui fera date. Et qui donne l’envie de se rendre à cette adresse située à deux pas de l’Elysée. Tout un décor pour un livre monumental.

Pourquoi ce livre ? Comme une envie de faire briller l’excellence. Où ? Pour un voyage de luxe à Paris. Quel style ? Un livre inspiré d’art et d’art culinaire. Combien ? 75€. Chez qui ? Flammarion.


COMMENTS ARE OFF THIS POST