close
Cabardès, des vins remarquables
les vins Cabardès
Actu - En France - Occitanie - Vins

Cabardès, des vins remarquables

Déjà prisé à l’export pour ses rouges et rosés, le Cabardès opte pour des cuvées « élites ». Pour la seconde année, vingt-et-une cuvées bien-nommées Les Remarquables ont été distinguées à l’aveugle. L’édition 2018 place quatre vins dans le peloton de tête.

L’AOP Cabardès prend le taureau par les cornes. Elle veut se faire remarquer. Il faut dire qu’en Occitanie, le Languedoc n’a pas seulement de beaux jours devant lui. En plus d’être ensoleillé, le territoire compte des vins et des vignobles particuliers. Ainsi l’appellation Cabardès figure – avec Malepère et Limoux – parmi celles qui bénéficient d’une double influence.

Entendez par là un climat à la fois océanique et méditerranéen. Situées à l’ouest du département de l’Aude, ces appellations ont donc un sacré caractère. Mais ce n’est pas en tapant du pied que le Cabardès entend se faire remarquer. Stéphanie Ramé, présidente de l’Organisme de gestion Cabardès explique : 

« Nous avons souhaité mettre en place une action collective sur le Cabardès. Depuis plusieurs années, des efforts ont été entrepris sur la qualité des vins. Nous souhaitons désormais le faire savoir aux cavistes français. Pour inciter à la découverte de nos vins, nos quatre Coups de coeur et Les Remarquables seront présentés dans plusieurs événementiels annuels. Le premier se déroulera à Toulouse avec des cavistes, des sommeliers et des journalistes. Puis à Carcassonne, une opération similaire sera mise en place avec des restaurateurs et des cavistes. »

Ces vins rouges ne manquent pas de particularités. Ils se composent pour 40 % de cépages océaniques (merlot-cabernets) et pour 40 % de cépages méditerranéens (syrah-grenache) que peuvent compléter fer servadou, malbec ou cinsault. À Paris, les cavistes vont pouvoir découvrir ces Cabardès à un excellent rapport qualité-prix. Pour les quatre cuvées coups de coeur, la fourchette de prix se situe entre 10€ et 18€. Et cela sur des millésimes compris entre 2012 et 2016 qui expriment équilibre, fruit et un caractère parfois épicé.

Si ces rouges ont d’abord fait l’objet d’une différenciation, ils gagnent désormais en buvabilité par leur fraîcheur. « Ils sont remarquables par leur rondeur, de belles matières et leur élégance », a souligné Baptiste Ross-Bonneau chef sommelier au restaurant La Barbacane à l’Hôtel de la Cité à Carcassonne. Cette année, 3 domaines ont conquis un jury de dégustateurs chevronnés. Ils ont remis 4 coups de coeur : 

  • Le domaine Galy situé à Moussoulens a été créé en 2016 par de jeunes vignerons. Et ces derniers remportent deux distinctions sur ce concours. Un premier coup de coeur avec la cuvée Clos des Natices 2016 (10,5€) et un second, avec la cuvée Pech Saint Jean 2016 (10€). Une double performance pour ces néo-vignerons dont le domaine de 55 hectares s’est émancipé d’une cave coopérative du Cabardès.
  • Une très jolie performance pour Les Vignerons de la Voie Romaine et du Cabardès avec la cuvée Comté d’Aragon 2014 (10€). Cette cave coopérative s’est imposée depuis plusieurs années de travailler l’excellence. Pour cela un petit groupe de vignerons a décidé d’entrer dans une démarche plus qualitative. Grâce à une politique de suivi et de sélection, la cave sort un produit haut de gamme aussi remarqué que remarquable. 
  • Enfin, le coup de coeur des coups de coeur, la cuvée des journalistes revient au Château la Mijane pour sa cuvée Fluvius 2015 (18€). Un vin gourmand et épicé qui saura séduire les palais les plus exigeants. Fabrice Perez, le technicien du domaine La Mijane, installé en bordure du canal du Midi n’en démord pas :

« La cuvée Fluvius était déjà dans Les Remarquables 2017 et c’est la quintessence du domaine. D’ailleurs nous numérotons nos bouteilles. Et pour ce vin, nous attendons une maturité optimale. Quant au domaine, il est en conversion à l’agriculture biologique. » 

Avec 450 hectares de vignoble, 28 domaines et 3 caves coopératives, le Cabardès reste un petit vignoble du Languedoc et de la région Occitanie. Mais il risque bien de gagner en notoriété. À Paris, la sélection des Remarquables s’est déroulée dans la nouvelle brasserie Astair. Ce n’est pas un hasard puisque c’est le chef audois Gilles Goujon – 3 étoiles au guide Michelin et parmi les meilleurs restaurants au monde – qui y signe la carte.

Comme quoi le savoir-faire audois a plutôt le vent en poupe. Et cela avec des vins frais et branchés qui savent se placer. De surcroît avec un intérêt gustatif et une buvabilité recherchée. Il est donc inutile de taper du pied. Voilà qui devrait mener à un franc succès. 

Christelle Zamora

De gauche à droite, Fabrice Perez (domaine La Mijane), Stéphanie Ramé (présidenteODG Cabardès), Camille Galy (Domaine Galy) et un responsable de la coopérative Les Vignerons de la voie romaine et du Cabardès, le 3 décembre 2018 à l’hôtel de la cité de Carcassonne. 


COMMENTS ARE OFF THIS POST